Dave Winchester la view

Dans les tuyaux depuis quelques jours, le passage de Winny chez VS a été une bonne occasion pour lui poser quelques questions !
L’australien n’a pas hésité une seule seconde à répondre à SLAB pour revenir entre autre sur son changement de sponsor mais aussi sur son année passée sur nos terres françaises !
Avec la gentillesse et le professionnalisme qu’on lui connait tous, Dave nous parle avec franchise de ses objectifs 2014 ! Tcheck it !

1621942_650937888276033_315233612_n

Salut Dave,
Première question, la plus importante : Comment vas-tu ? Tu sembles être un père et un mari heureux et comblé, comment se porte ta famille et est-ce que tes filles sont en bonne santé ?

Je vais très bien merci. En effet, je suis un mari et un père très fier, ma famille est ma vie et j’aime chaque minute passée avec elle. Nous avons un mode de vie très sain. Et en tant que parents nous sommes responsables du bien-être et de la bonne santé de nos enfants, alors nous essayons de leur donner le meilleur départ dans la vie possible, et une des choses les plus importantes pour ça c’est une nourriture saine à base de bons produits.

Je me doute que tu ne peux dévoiler trop de choses à propos de ton changement de sponsor (de NMD vers VS) , mais pourrais-tu dire quelques mots sur cette nouvelle collaboration ? Est-ce en vue d’une semi-retraite, afin de te mettre en retrait du Tour principal (je pense à Ryan Hardy), est-ce que tes besoins et tes attentes n’étaient plus en phase avec ceux de NMD ou bien est-ce juste quelque chose qui s’est fait naturellement ?

Ce changement m’excite vraiment beaucoup. VS a toujours été le side-project de NMD mais j’adore être aux côtés de Jake dans le team. Ce n’est en aucun cas une mise en retraite , je suis super motivé et je continuerai à pousser mes limites en compétition et en free-surf dans les années à venir. C’était juste le déroulement naturel des choses pour moi, j’ai ridé pour NMD pendant 10 ans et c’était de très belles années. Quand l’opportunité de passer chez VS, associée à un autre rider aussi talentueux, s’est présentée, j’ai bondi dessus.
Un changement est aussi bon et reboostant que des vacances.

10153809_656392794397209_7218574052249347098_n

Avais-tu déjà surfé avec des planches shapées par Dan (Sivess) avant même d’intégrer VS, comme Ben Player l’avait fait il y a quelques années ?

Pas vraiment, en fait j’ai toujours eu des boards faites par Mez. Mais en parlant de ça, mes nouveaux customs sur lesquels nous avons travaillé ensemble Dan et moi sont peut-être même meilleurs. Ils sont incroyables et j’en suis super content. Nous avons bossé sur de nouvelles choses qui fonctionnent à merveille, comme le Parabolic System seconde génération qui est dingue, et aussi le core Pro-Ride.
Les planches sont parfaites.

Quels sont tes plans et tes objectifs pour 2014 ? Et au-delà ?

Mes objectifs pour cette année : comme je te l’ai dit, repousser mes limites avec ces nouvelles boards. J’ai vraiment envie de sortir des podcasts de qualité et de partir en trips vers de bonnes destinations. Montrer à quel point ces planches sont bonnes. Pour ce qui est de la compétition, le Tour Australien a été remanié et sera top, donc ce serait vraiment bien d’y figurer en bonne place. Et évidemment j’aimerais aussi remporter un titre mondial un jour.

10155332_653213191381836_1381710710_n
Dbah by @jenn1ng5

Que penses-tu de cette année de transition pour l’IBA ?On ne t’a pas vu au APB Pipe Pro… Quelques mots à propos de l’Association of Professional Bodyboarders ?

Ouais, ça fait maintenant pas mal d’années que je suis le Tour, et je sentais que si jamais je devais louper une année , ce devait être 2014. L’IBA a traversé pas mal de difficultés et j’ai participé au Tour les 10 dernières années, alors j’en ai discuté avec mes sponsors et nous sommes tombés d’accord: je reste « off » en attendant de voir comment ça va se dérouler cette année.
Mais je suis super chaud pour revenir sur un World Tour. En espérant qu’il soit plus solide, plus sérieux et mieux organisé afin que ça vaille le coup d’y participer.

Quel semble être le futur de la compétition ? Avec la chute de l’IBA et la montée d’un Tour National (Aus) costaud sous l’égide de l’ABA, est-ce que tu crois que monter un Tour Mondial professionnel (sous tous ses aspects) cette année sera possible ? Est-ce que le bodyboard est seulement capable d’avoir un World Tour Pro ? Nous avons vu un tas d’essais et d’autres trucs se monter en 20 ans, mais rien de pérenne. Que faudrait-il pour que cela soit viable ?

Je suis incertain quant à l’avenir du Tour Mondial.
Il est très difficile à suivre pour beaucoup de riders. L’IBA organisait 8 contests par an, et plus de la moitié des gars n’avait le financement que pour 4 épreuves maxi. Cela semble dénué de sens de fonctionner ainsi. Le prize-money n’est pas suffisant pour permettre à tout le monde de le faire (suivre le Tour). Venant d’Australie, il fallait terminer second d’une épreuve pour arriver à un équilibre financier, sinon vous perdiez de l’argent. C’est trop compliqué pour en vivre.
Du coup ne pas faire le Tour cette année est la meilleure façon pour moi de m’investir à fond sur le Tour Australien.
La première étape à Duranbah s’annonce incroyable avec plus de riders inscrits qu’on ait pu en voir les 10 dernières années. Je pense qu’organiser des Tours Nationaux peut réellement aider à construire un Tour Mondial.
Je crois qu’on devrait juste avoir un contest international à Pipeline: Les Championnats du Monde.
Et la façon de se qualifier serait par le biais du Tour National. Chaque Tour serait classé en fonction de sa difficulté, ce qui autoriserait à un nombre différent d’athlètes d’accéder au Main-Event. Et ensuite avoir une grosse compéte, à mon avis un special-event, alors là tous les meilleurs riders pourraient être présents. Il y’a trop de très bon riders qui ne peuvent pas se permettre de faire le Tour…

10151178_657570224279466_1822211962091894805_n
Photo by @jjacksheard

Je suis à peu près certain que tu en es conscient, mais tu manques beaucoup aux bodyboarders français. C’était si cool de pouvoir se dire que tu étais français pendant presque 1 an, et ta présence sur nos spots nous faisait nous sentir fiers (je dois préciser que nous nous demandons toujours si les swells étaient réellement très bons cet été là ou si c’était juste te voir défoncer nos spots qui nous fait croire cela).
On était tous derrière toi pour la course au Titre (2012). Que retiens-tu de cette expérience ?

J’aime la France !!!! On a passé un très bon moment là-bas, les vagues, les gens, le vin et la nourriture, tout était incroyable. Toute la famille a adoré et nous en parlons souvent entre-nous. Nous nous y sommes fait de vrais amis et l’expérience fut tellement belle que nous aimerions revenir.
C’était aussi une très bonne année pour moi et mon surf, nous nous sommes sentis très bien chez vous et je pense que cela s’est vu à travers mes résultats. L’été a été parfait, de nombreux swells, des vagues vraiment fun. En effet j’avais pu ressentir ce support de la part des frenchies. Merci !
Les parents de ma femme sont français, alors c’était un peu comme une seconde maison pour nous. C’était un des meilleurs moments de ma vie, alors encore merci à vous tous, j’aimerais venir vous rendre visite bientôt.

Tu influences de nombreux bodyboarders à travers le monde, par ton incroyable polyvalence et ton style tout de même bien spécifique. Quels étaient les riders que tu respectais et qui t’ont toi-même influencé ?

Evidemment Mike Stewart était le principal, puis j’ai commencé à vraiment apprécier Ross McBride, Kyle Maligro, Spencer Skipper, Fred Booth, GT, et en Australie des types comme Bullet (Steve MacKenzie), Eppo, Matt Percy, Dave Ballard, Nugget (Nathan Purcell), Ben & Toby, Hardy, Mitch, Simon Thorton… Il y a tellement de très bons riders ici, c’est toujours bon de s’inspirer de tout le monde.

1779978_635997726436716_1495515694_n

Qui est la prochaine grosse « star » à ton avis ? Ceux que l’on devra suivre de près. Nous avons notre propre liste mais tu peux citer jusqu’à 6 riders, tous âges, freesurf ou contest.

Il y a ces 3 kids de West Oz. Lewy Finnegan, George Humphreys et Davis Blackwell. Ces gars-là ont un vrai gros potentiel, un fort mental et je ne veux absolument pas les croiser dans mes séries ahaha ! Il y a aussi Jared Houston qui va vraiment être impressionnant dans le futur, c’est déjà un excellent rider et il va devenir encore meilleur.

Un dernier mot ?

Merci de nous avoir accueillis en France. J’ai hâte de revenir vous voir!

Merci à toi Winny, bonne chance pour le Dbah pro! et reviens en France dès que tu peux!

Postez votre commentaire